Actualités

Vos applications mobiles ne vous écoutent pas mais elles peuvent secrètement surveiller vos écrans

Avec la persistance de la théorie qui prétend que les applications espionnent et écoutent les conversations de leurs utilisateurs, des chercheurs de l’université de Northeastern ont finalement fait une étude et ont révélé qu’il n’y a « rien qui prouve » que les applications écoutent réellement des conversations, mais en revanche, elles transmettent des captures et des vidéos de l’écran des utilisateurs à leur insu.

Le groupe des chercheurs ont testé plus de 17000 des applications Android pour voir si elles enregistrent des fichiers audio à partir des microphones des appareils sans avoir la permission d’y accéder.

A la fin de cette étude, les chercheurs ont révélé qu’ils n’ont noté aucun cas d’application où un microphone est activé ou un fichier audio est envoyé sans permission. Ils n’ont néanmoins pas nié complètement toute possibilité que les téléphones peuvent être « écoutés ».

Par ailleurs, ils ont découvert que certaines applications enregistrent et envoient des captures et des vidéos de l’écran à partir des téléphones sans prévenir les utilisateurs.

Donc, en effet, certaines applications espionnent réellement leurs utilisateurs, pas en écoutant les conversations mais en surveillant l’interaction et l’activité de l’écran.

applications-mobiles

GoPuff, une application de service de livraison d’alimentations, a été citée comme exemple pour avoir enregistré des vidéos des écrans de ses utilisateurs, à leurs insus, sans que cela ne soit mentionné dans leur politique de confidentialité.

Les informations obtenues par l’application GoPuff sont transmises à une compagnie d’analyse mobile, AppSee. Mais bien que ces informations soient utilisées pour des raisons d’analyse et d’optimisation des performances, le risque de divulguer des données confidentielles, comme le numéro de carte de crédit, des utilisateurs n’est pas exclu.

En réponse à cette révélation, GoPuff a modifié sa politique de confidentialité en indiquant que « AppSee  pourrait  recevoir les informations personnelles des utilisateurs ». De son côté Google Play, responsable du AppSee, a déclaré : « Après avoir revu les résultats des chercheurs, nous consentons qu’une part des services de AppSee peuvent mettre certains développeurs face au risque de violer la politique de confidentialité. Nous travaillons avec eux pour assurer la communication des fonctionnalités des SDK’s avec  les utilisateurs de leurs applications ».

D’autre part, le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré que les théories sur l’espionnage ne sont que des « théories de conspiration ».

Références:
GIZMODO