Comment Arpenter Les Pistes Enneigées En Toute Sécurité ?

Les accidents sur pistes sont les réclamations d’assurance les plus courantes sur les sports d’hiver. Pour rester en sécurité sur les pistes, vous devez prendre un certain nombre de précautions.

L’air frais et les panoramas remarquables figurent parmi les nombreux avantages des sports d’hiver. Les collisions et les accidents sont toutefois aussi très fréquents sur ces activités. L’observation de certaines précautions est donc impérative, même pour des skieurs très compétents. Voici les règles de base de sécurité si vous voulez éviter les incidents.

1. Respecter les codes en vigueur pour les sports d’hiver

La Fédération internationale de Ski (FIS) a établi dix règles de conduite pour la pratique du ski et du snowboard. Elles s’appliquent aux pratiquants de sports de neige au même titre que le Code de la route s’applique aux automobilistes. Vous devez les connaître avant de dévaler les pistes. L’une d’elles consiste à adapter la conduite et la vitesse de vos skis à vos capacités et aux conditions générales. Une autre règle importante est de céder la priorité à la personne qui est devant vous.

2. Garder le contrôle et regarder aux alentours

Vous devez être conscient de votre environnement immédiat en permanence. Plus vous êtes habile, plus vous avez le temps de regarder autour de vous. La principale cause de collision en montagne est la perte de contrôle des skis. La deuxième cause d’accident la plus courante est le fait de ne pas regarder en amont avant de partir. C’est pourtant une règle basique pour tous les skieurs.

Notez que les snowboarders suivent une ligne différente de celle des skieurs sur la montagne. Ils peuvent échapper à votre vue lorsque vous entrerez sur la piste.

3. Utiliser des mensurations exactes pour le choix de l’équipement

Le réglage de fixation approprié est une équation complexe basée sur l’âge, la capacité, la taille et le poids. Ne soyez pas tenté de mentir sur les trois premiers facteurs en choisissant votre équipement. Des fixations de ski mal réglées sont à l’origine de nombreuses blessures aux jambes et aux genoux. Vous devez notamment connaître votre propre poids en kilos et en livres pour le choix de vos skis.

Ne vous fiez pas juste à la parole d’un technicien d’atelier insistant. Ils n’ont pas tous le même niveau d’expertise. Informez-vous, déterminez vos propres réglages et retenez-les pour la prochaine fois.

4. Éviter les pistes avec de la neige durcie

 

piste enneigee

La neige peut durcir et se transformer en glace, ce qui rendrait la piste très glissante. Cela concerne tout particulièrement les voies desservies par des canons à neige artificielle. Ces derniers laissent en effet de grandes plaques de glace sur leur trajet.

Les skieurs expérimentés devraient réussir à garder le contrôle sur des pistes glacées. Pour d’autres, il vaut mieux éviter la glace et skier sur la neige poudreuse. Il est également essentiel que vos skis soient correctement réglés et que les carres soient affinées par un technicien d’atelier.

5. Porter un casque de ski sur chaque session

 

Le port du casque sur les pentes est passé des marginaux au grand public au cours des 20 dernières années. Ce changement est dû en partie à de nombreux accidents graves qui se sont produits sur pistes. Une prise de conscience accrue va aussi de pair avec une conception améliorée du casque.

meilleur-casque-de-ski

Beaucoup de personnes victimes d’accidents sur piste portaient en effet des casques. Elles dévalaient toutefois les pentes à très grande vitesse, en allant jusqu’à 50 km/h.

Critères d’un casque de ski performant

Les casques de ski de qualité ont des effets d’ajustement et de protection améliorés. Ils ont aussi des conceptions plus fines et une technologie qui permet de réduire l’impact d’un accident. Ce concept devrait notamment fonctionner dans n’importe quelle direction, y compris sous un angle.

6. Considérer l’acquisition d’un protège-dos

Aimeriez-vous imiter les prouesses des athlètes au ski acrobatique et à la planche à neige des Jeux olympiques d’hiver ? Ou peut-être voudriez-vous seulement essayer quelques figures en bordure de piste ? Dans les deux cas, vous devriez sérieusement investir dans un protège-dos léger.

7. Connaître les dangers des sessions hors-pistes

Malgré tous les avertissements, de nombreux skieurs s’aventurent régulièrement en dehors des pistes préparées sans l’aide d’un guide local qualifié. Cela peut ne pas être très risqué dans des conditions de neige stables. Les premières tombées de neiges ne tendent pas toutefois à couvrir les souches et les rochers. Utiliser des terrains glaciaires crevassés sans guide est aussi très dangereux.

Il est difficile d’interdire aux gens de sortir des pistes. Il est toutefois possible de les sensibiliser sur les dangers encourus en le faisant. Les avalanches sont les risques les plus importants à ce titre.

8. Emporter le minimum indispensable pour du sport en montagne

Que vous skiiez hors piste avec un guide ou non, vous aurez besoin de 3 éléments essentiels. Il s’agit d’un émetteur-récepteur contre les avalanches, d’une sonde pliable de trois mètres et d’une pelle. Une session de formation pratique de deux ou trois heures devrait a priori vous suffire pour maitriser leur fonctionnement. Vous devriez toutefois vous actualiser chaque année sur la façon de les utiliser.

L’émetteur-récepteur d’avalanche est une balise radio destinée à la recherche de personnes piégées sous la neige. Certaines combinaisons de ski ont déjà ce type d’émetteur cousu sous le tissu.

9. Maitriser les parcours avec des arbres

 

piste de neige

Vous devez toujours skier avec au moins une autre personne lorsque votre parcours passe par des arbres. Gardez les arbres en vue autant que possible. Si vous perdez le contact visuel, appelez-vous les uns les autres et regroupez-vous. Les arbres ont tendance à être assez regroupés. Préparez-vous donc à faire beaucoup de virages courts. N’utilisez pas les sangles de vos bâtons de ski. Ces derniers peuvent en effet se prendre dans des branches.

Faire attention aux puits d’arbres

Les puits d’arbres sont des zones de neige meuble et non comprimée. Ils forment une dépression ou un trou sur la base d’un arbre, dissimulée par les branches basses et pendantes. Les arbres à feuilles persistantes, en particulier, ont des branches larges et basses qui retiennent beaucoup de neige.

10. Etre assuré pour les sports de neige

L’assurance voyage en sports de neige est une nécessité lorsque vous voulez faire du ski pour les vacances. Les formules proposées à ce titre sont d’ailleurs très variées. Si vous bénéficiez déjà d’une assurance de voyage, vérifiez si elle couvre spécifiquement le ski et la planche à neige.

Le forfait le plus cher n’est pas forcément le meilleur. Tout dépend du contenu. Certaines assurances de sports d’hivers ne couvrent pas les activités hors-piste. D’autres ne s’appliquent pas aux blessures subites en réalisant des acrobaties diverses.

11. Porter plusieurs couches de vêtements pour être au chaud

La pratique des sports d’hivers impose un code vestimentaire spécial. Cela ne se résume pas notamment à des vestes de ski et des pantalons de ski. Vous devez aussi porter une couche de base isolante en dessous. Cela inclut des vêtements thermiques, des jambières, etc. Ajoutez une autre couche de vêtements et une salopette à cette couche de base. Des gants de ski, une écharpe, des chaussures de ski et un bonnet compléteront le tout.

13. Posséder des équipements de sécurité complets

 

equipement de ski

En plus des vêtements chauds, vous aurez besoin de porter des équipements de sécurité adéquats. Cela inclut un casque, des lunettes de protection pour les yeux ou masques de ski. Choisissez des lunettes qui ne s’embuent pas facilement et ne lésinez pas sur la qualité des fixations. Assurez-vous notamment qu’elles ne soient pas gelées. Cela les empêcherait en effet de sortir.

14. Utiliser des gadgets essentiels à l’exploration de la montagne

Vous pouvez facilement vous perdre en explorant les montagnes. Pour retrouver votre chemin ou faciliter les recherches des équipes de secours, vous aurez besoin de quelques gadgets. Les plus importants sont le talkie-walkie et la montre GPS.

Talki walkie

La réception réseau en montagne n’est pas assez généralement très bonne. La manière la plus simple de communiquer avec d’autres personnes est d’utiliser un talkie-walkie.

Montre GPS

Les montres GPS sont de plus en plus utilisées pour des sessions sportives sur neige. Elles ont en effet des fonctionnalités de suivi et la planification d’itinéraires. Elles peuvent également servir au suivi de la vitesse, de l’élévation et de la distance.

Airbag anti-avalanche

Un autre kit à considérer est un système d’airbag anti-avalanche incorporé à un sac à dos. Ce dernier comporte un grand ballon unique ou plusieurs petits ballons qui se gonflent à la traction d’une corde. Le but est de permettre à la personne qui la porte d’émerger naturellement à la surface de la neige.

15. Emporter de l’eau et de la nourriture

Vous devez vous hydrater toute la journée. La haute altitude de la montagne et l’effort suscité par la pratique des sports d’hiver vous feront aussi transpirer énormément. Vous avez également besoin de vous nourrir pour avoir l’énergie de skier. La nourriture et l’eau sont ainsi deux choses importantes que vous devriez toujours avoir sur vous.

16. Choisir le parcours selon le niveau de compétence

Soyez honnête envers vous-même et les autres en ce qui concerne vos compétences en ski ou en snowboard. Si vous ne savez encore skier proprement, ne soyez pas embarrassé d’utiliser les parcours pour débutants. Beaucoup d’athlètes professionnels y sont passés à leurs débuts. Pensez également à suivre quelques sessions d’apprentissage avant d’aller skier. Vous seriez étonné de toutes les connaissances qu’elles peuvent vous apporter.

17. Se mettre en forme

Assurez-vous de faire beaucoup d’exercice avant d’aller arpenter les montagnes enneigées. La construction d’une couche musculaire de base peut notamment aider à prévenir les blessures en tombant. Suivez aussi un régime de remise en forme régulière.

18. Éviter les boissons alcooliques

 

boissons alcooliques

Les stations de ski ne servent pas seulement que du chocolat chaud ou d’autres boissons chaudes. Beaucoup d’entre elles servent également de l’alcool sur certaines heures de la journée. Il ne faut pas toutefois en déduire que vous pouvez prendre un verre ou deux avant d’aller sur les pistes. Entre boire et skier, il faut choisir. Si vous voulez vraiment boire un verre, faites-le après avoir skié.

19. Vérifiez les conditions des pistes

Les conditions jouent un rôle important dans le risque d’accident lors de la pratique du ski ou de la planche à neige. Moins il y a de neige, moins il y aura des risques d’avalanches. Une faible quantité de neige implique toutefois aussi que les pistes seront dures et glacées. Vous irez donc plus vite en les dévalant, ce qui augmentera considérablement le risque de faire de mauvaises collisions.

Des chutes de neige fréquentes augmentent le risque d’avalanche. Cela permet toutefois aussi aux pentes d’être plus douces pour le passage des skis des planches à neige. Cela contribue également à l’adoucissement des atterrissages.