Camping et randonnée

Checklist de Tout L’équipement D’Alpinisme Nécessaire Pour Votre Randonnée

L’alpinisme combine l’escalade en haute altitude avec le camping en froid extrême. Avec la meilleure checklist d’équipements d’alpinisme, vous saurez quoi emporter pour pratiquer une telle discipline.

La pratique de l’alpinisme est exigeante sur le plan physique comme sur le plan mental. Cela explique pourquoi les équipements nécessaires à cette activité sont aussi nombreux. Sans une checklist adéquate, vous pourriez facilement oublier une ou plusieurs choses en préparant votre équipement.

Tente gonflable quatre saisons

tent

Les tentes se présentent sous différentes formes et tailles. Les principaux facteurs à considérer pour choisir une tente d’alpinisme sont le type et la résistance aux tempêtes hivernales. À cela s’ajoutent le poids et la facilité d’installation. La tente gonflable (Blow-up tent) est la plus prisée à ce titre.

Les tentes d’explosion sont disponibles en mur double ou simple. Les modèles à double paroi fournissent deux couches de tissu entre vous et l’extérieure. La couche intérieure permet de respirer proprement sous la tente. La couche extérieure sert de protection contre le vent et la neige.

Les modèles à double mur sont plus solides et offrent une meilleure protection que les formats simples. Ils sont toutefois aussi très coûteux et plus lourds.

Sac de couchage résistant aux intempéries

meilleurs-sacs-de-couchage-pour-camping

Une bonne nuit de sommeil peut faire une grande différence dans la réussite de votre aventure en montagne. Le sac de couchage constitue ainsi un élément essentiel de votre équipement d’alpinisme. Les sacs de couchage peuvent être fabriqués à partir de duvet ou de matériaux synthétiques.

Quel est le meilleur choix?

Le duvet est nettement plus chaud que le synthétique. C’est le meilleur choix pour une expédition d’alpinisme. Bon nombre de sacs de couchage haut de gamme comportent une couche extérieure résistante aux intempéries. Cela protège le duvet de l’humidité, ce qui rend l’isolation assez inutile.

Prendre en compte les cotes de température

Les cotes de température permettent de classer les sacs de couchage en termes de chaleur. Pour une expédition en montagne, un sac classé à 0 degré Celsius est recommandé. La quantité de duvet contribue aussi à la chaleur du sac de couchage tout en tenant compte du poids.

Le remblayage est le minimum recommandé pour des aventures hivernales ou en haute altitude. Un volume trop important implique toutefois un poids plus conséquent.

Sac à dos large et facile à transporter

Sac-à-dos-large

L’alpinisme nécessite l’utilisation d’un sac à dos dans deux scénarios différents. Le premier est le transport de matériel vers le campement. L’autre est l’escalade en elle-même. L’établissement d’un camp de base n’est pas toutefois nécessaire pour une ascension d’un jour.

Quel type de sac à dos choisir?

Il est possible d’utiliser le même sac pour de plus petites expéditions, que ce soit pour le campement ou la montagne. Vous devez toutefois vous montrer judicieux dans votre choix. Les aspects cruciaux de la sélection d’un sac d’escalade pour l’alpinisme sont le confort, le poids et un cadre amovible.

Veillez à acheter un sac à dos d’escalade plutôt qu’un simple sac à dos. Cherchez un sac à dos à cadre externe avec une corde intégrée, un piolet et un porte-crampon. La taille de votre sac dépendra en grande partie des conditions météorologiques de votre ascension.

Bien choisir la capacité de stockage

Plus votre espace est grand, plus vous devez le remplir. C’est particulièrement vrai lorsque le chargement doit être porté sur le dos. Pour la majorité des ascensions de plusieurs jours, un sac de 70 L suffira. Le temps froid exige de grands sacs de couchage, des vêtements plus volumineux et des bottes plus lourdes. Si les prévisions météo sont bonnes, la capacité sera le moindre de vos soucis.

Un sac léger de 50 litres est idéal pour transporter du matériel vers un camp et gravir des sommets. Assurez-vous vous que le sac à dos est confortable et bien ajusté. Il doit être suffisamment grand pour contenir du matériel d’escalade, des couvertures supplémentaires et des en-cas.

Ne pas négliger l’ergonomie

Il doit aussi être assez petit pour ne pas vous gêner lorsque vous gravissez une cheminée de roche. Il faut aussi que les sangles de hanche puissent être ramenées et fixées à l’arrière du sac. C’est surtout important pour l’escalade.

Assortiment de vêtements en couches multiples

Les vêtements d’alpinisme sont définis sur le principe des couches multiples. Il s’agit concrètement de porter plusieurs couches de vêtements. Cela inclut une veste softshell, un pantalon softshell et une couche d’isolation légère. À cela s’ajoutent une couche isolante lourde et un manteau rigide.

Une veste souple

La veste souple ou softshell est la couche d’action principale du grimpeur. Elle doit être résistante au vent, à l’eau et à l’abrasion. Elle peut ainsi gérer des conditions et climats variés selon ce que vous avez en dessous. Ce type de veste respire aussi beaucoup pour vous garder au sec.

Un pantalon souple

Un pantalon softshell a les mêmes propriétés qu’une veste souple, mais pour votre moitié inférieure. Leur concept est similaire à celui des pantalons de skis mais pour faire de la randonnée. Ajoutez un pantalon de randonnée isolant ou imperméable par-dessus pour plus de protection.

Un bon système d’isolation

Les couches isolantes légères fournissent une isolation contre la lumière. Une couche de base et une veste Soft Shell sont a priori suffisantes pour entamer un grand nombre d’ascensions. Certaines gens ont toutefois un corps naturellement froid. Le port d’une légère couche isolante est alors nécessaire.

Isolant léger

Ces isolations légères peuvent se présenter sous une grande variété de styles et de matériaux. Cela inclut la toison, le duvet et le gonflé synthétiques. Plus la couche est claire, plus elle est efficace. Bon nombre de vestes de cette catégorie sont disponibles avec ou sans cagoule. Les modèles à cagoules fournissent une isolation supplémentaire pour la tête et le cou.

Isolant lourd

Une couche isolante lourde fournit une isolation maximale pour les parties les plus froides de votre ascension. C’est notamment le cas lorsque vous atteignez un sommet. Cela correspond aussi à toute circonstance où les chutes de température rendent les sections insupportablement froides.

Les vestes hardshell

Les vestes hardshell sont comme des vestes de ski. Elles protègent efficacement dans les pires conditions alpines. Cela inclut des tempêtes de vent, de pluie et de neige. Un manteau rigide doit être totalement imperméable et respirant. Il doit aussi être coupe-vent et anti abrasion.

La plupart des vestes hardshell adaptées à l’escalade sont fabriquées avec des tissus exclusifs de grandes marques. C’est notamment le cas du Gore-Tex ou du Polartec NeoShell. Une cagoule compatible ajustable à un casque est indispensable pour ce type de veste. Il faudrait également que la veste comporte des poches compatibles avec un harnais et des fermetures à glissière.

Chaussures adaptées à la pratique de l’escalade

boots

Le choix des chaussures de randonnée varie selon la difficulté technique de l’escalade. Ceci étant, il est essentiel de porter des chaussures à talons pour utiliser des crampons, même pour les montées de faible pente. Les bottes d’alpinistes constituent l’option numéro un pour des chaussures d’escalade.

Quelle est la meilleure chaussure d’alpinisme?

Les bottes d’alpinisme jouent plusieurs rôles essentiels dans un environnement alpin. Ils protègent vos pieds contre les éléments. Ils soutiennent le corps tout en permettant le déplacement sur un terrain impitoyable. Ce type de botte comporte aussi une plateforme pour la fixation de crampons, d’une raquette et d’un ski.

Les bottes d’alpinisme peuvent être définies sur différentes catégories selon le style et le matériau utilisé. Il y a d’abord les bottes doubles dont la doublure isolante peut être retirée pour le séchage. Viennent ensuite les bottes simples dont l’isolation n’est pas amovible.

Les bottes d’alpinisme typiques sont rigides, solides et imperméables. Ils doivent être rodés un peu avant d’être utilisés en expédition. Vous pourrez ainsi les utiliser efficacement une fois sur le terrain.

Les chaussures d’escalade en cuir

Les bottes peuvent être en cuir, en matière synthétique ou en plastique. Les modèles en cuir sont confortables, durables et résistent bien aux intempéries lorsqu’elles sont traitées. Elles sont néanmoins généralement plus chères que les produits synthétiques.

Les chaussures d’escalade synthétique

Les bottes synthétiques offrent un bon équilibre entre confort, durabilité, résistance aux intempéries et coût. Les bottes en plastique sont les plus lourdes et les moins confortables des trois options. Elles sont toutefois aussi plus durables et moins coûteuses. Il n’y a plus beaucoup de bottes en plastique sur le marché actuel. La plupart ont été remplacés par des bottes doubles synthétiques modernes.

Crampons d’adhérence pour les chaussures d’alpinisme

chaussures-d-alpinisme

Les crampons sont conçus pour être fixés aux chaussures d’alpinisme. Ils vous aident à marcher ou à grimper sur des surfaces glissantes. Il existe deux types de crampons, à savoir les modèles souples et les formats rigides.

Le format

Les crampons flexibles ou articulés conviennent à l’alpinisme de base, car ils se plient avec les pieds et sont plus confortables. Ils sont parfaits pour marcher sur la glace ou la neige. Les crampons rigides sont plus adaptés à l’alpinisme avancé et l’ascension des rochers.

Le système de fixation

Il existe trois types de systèmes de fixation de crampon, à savoir le step in, les straps et l’hybride. Les crampons hybrides sont le meilleur choix pour les bottes avec des talons. Elles conviennent tout particulièrement aux bottes d’alpinisme légères.

Fixation step

Les crampons step in sont conçus pour être utilisés avec des bottes plus techniques. Elles ne peuvent être utilisées que sur des chaussures avec des renforcements d’orteil et de talon. C’est le format idéal pour l’alpinisme plus avancé et l’escalade technique sur glace.

Fixation straps

Les crampons à ceinture ou straps conviennent à n’importe quelle chaussure d’alpinisme. Elles sont toutefois plus compliquées à sécuriser. Elles tendent également à être moins fiables que les modèles hybrides ou step in.

Piolet ou hache de perçage pour la neige et la glace

snow-ax

Le piolet est essentiel pour faciliter vos déplacements sur des terrains recouverts de neige et de glace. La pioche et l’herminette de la tête servent de point de préhension en s’enfonçant dans la neige ou la glace. La tige est utilisée pour la plongée ou l’ancrage. Elle peut avoir une conception droite ou incurvée.

Les piolets à manches droits sont plus adaptés à l’alpinisme en permettant une meilleure plongée. Les modèles à tige courbée sont plus utilisés sur la glace complexe. Certains piolets ont des pointes au bout de leurs fûts pour mieux couper dans la neige ou la glace.

Type de piolet

Les piolets sont construits en aluminium ou en acier inoxydable. L’aluminium est plus léger, mais l’acier inoxydable est plus durable et efficace pour pénétrer la glace dure. L’un comme l’autre est adapté à l’alpinisme. L’aluminium est toutefois plus recommandé pour des raisons de poids.

La longueur est aspect important du choix de votre piolet. La pointe ou l’extrémité de la tige doit à peine toucher le sol quand vous êtes en position détendue et verticale.  La majorité des modèles actuels ont une taille comprise entre 50 cm et 60 cm.

Réchaud combustible à cartouche filtrante

Le réchaud sert essentiellement à faire de l’eau potable en faisant bouillir la neige. Il permet aussi de réchauffer des plats lyophilisés.

Les réchauds à combustible avec cartouche filtrante

Un réchaud à combustible doté de cartouche filtrante convient parfaitement à toute expédition d’alpinisme. Il n’en serait autrement que si vous faisiez de l’alpinisme à l’étranger ou dans les conditions les plus froides.

Un réchaud d’alpinisme doit pouvoir fonctionner dans les conditions météo les plus défavorables. Il doit en même temps être léger et facile à utiliser. Les petits réchauds ont l’atout de la légèreté et de la facilité d’utilisation. Ils ne fonctionnent pas toutefois très bien par temps venteux ou froid.

Les poêles à combustible liquide à usage intensif sont plus polyvalents. Ils fonctionnent très bien en hiver, mais sont lourds et plus compliqués à utiliser. Les systèmes de cuisson personnels représentent un bon compromis entre les deux options.

Les réchauds au gaz naturel

Beaucoup de réchauds fonctionnent à l’isobutane ou le propane. Ils brûlent proprement et existent en versions compactes tout-en-un. Il peut être difficile de trouver du carburant pour bidons lors d’une expédition à l’étranger. Une source de carburant liquide est dès lors recommandée.

Les réchauds tout-en-un

Les modèles de bidons tout-en-un sont particulièrement avantageux par rapport aux modèles à vis. Beaucoup de réchauds tout-en-un sont assortis d’une poignée isolée. Cela rend l’appareil plus stable en plus de vous permettre de manger directement à partir de la batterie de cuisine.

Cordes d’escalades pour les déplacements difficiles

ropes

Les cordes d’escalade sont absolument nécessaires pour les terrains techniques et les déplacements sur les glaciers. Elle peut être en format statique, dynamique ou simple. Elle existe aussi en plusieurs options de longueurs, diamètres et concepts sur le marché.

Les types de cordes

Les cordes statiques s’étirent très peu et sont surtout utilisées en situation de sauvetage. Elles ne sont pas recommandées pour l’escalade. Les cordes dynamiques sont conçues pour absorber l’impact d’une chute. Les cordes simples sont plus adaptées à l’escalade traditionnelle et sportive ou le cordage en hauteur. Les demi-cordes sont idéales pour l’alpinisme ou l’escalade sur glace.

Certaines cordes d’escalade sont conçues exclusivement pour les déplacements sur les glaciers. Leur diamètre est souvent moindre et elles ne sont pas suffisamment sûres pour l’escalade technique. Imaginez que vous avez de l’escalade technique sur votre parcours. Vous devrez apporter soit deux demi-cordes, soit une seule corde technique d’escalade.

Les éléments à vérifier

Votre corde d’escalade doit être traitée contre les intempéries. L’exposition à l’humidité peut en effet affaiblir la corde si elle n’a pas été traitée proprement. Les cordes traitées à sec ont un noyau sec, une gaine sèche, ou les deux. Elles peuvent ainsi absorber efficacement l’humidité.

L’Union internationale des associations d’alpinisme (UIAA) a promulgué des normes de sécurité pour les cordes d’escalade. Vous devriez ainsi vous procurer une corde approuvée par l’UIAA. Les autres facteurs à prendre en compte incluent la longueur et le diamètre de votre corde.

Quelle longueur choisir?

Le choix de la longueur dépend de votre itinéraire, du poids que vous voulez transporter et de vos préférences personnelles. Les demi-cordes ont généralement un diamètre de 8 et 9 millimètres. Pour un seul câble d’escalade technique, un diamètre d’au moins 9,5 millimètres est recommandé.

Un modèle plus grand que du 9,9 mm est à éviter, car cela ne ferait que vous alourdir. Des cordes de 60 ou 70 mètres suffisent pour les expéditions d’alpinisme.

Accessoires supplémentaires et équipements high-tech

Accessoires-alpinisme

Les randonnées en montagne vous mettront hors réseau pendant un certain temps. Vous devez emporter quelques accessoires en plus pour assurer votre survie. Il existe des équipements supplémentaires, mais qui peuvent se montrer vraiment indispensables.

Les outils essentiels à l’escalade

Cela inclut une lampe tactique, une trousse de premiers secours et un couteau multifonction.

À cela s’ajoutent des ustensiles de cuisine, un purificateur d’eau, une boussole et une carte. Vous aurez aussi besoin d’une pelle, de gants, de carburant, d’un allume-feu et d’un bonnet.

Les accessoires pour vous tenir au chaud

Les chaussettes de compression (Compression socks) et les sous-vêtements en laine sont recommandés pour rester chauds sans produire d’odeurs. Vos gants doivent être chauds et imperméables. Ils doivent aussi offrir assez de dextérité pour l’usage d’un piolet.

La nourriture et l’eau

Choisissez bien vos modes de rationnement. La nourriture en conserve est une bonne solution si vous avez un réchaud. De la nourriture de camping déshydratée ou des barres énergétiques sont toutefois des options plus pratiques en toutes circonstances.

Emportez aussi une bouteille d’eau avec filtre pour vous assurer une bonne hydratation sur votre trajet.

D’auters équipements pratiques

Pour compléter votre équipement, il vous faudra quelques appareils high-tech. Les plus importants sont un GPS de chasse, un talkie-walkie, et une radio d’urgence.